Depuis juillet 2017, le test de génotypage RHD fœtal sur sang maternel est inscrit à la NABM pour les femmes RhD-. Il permet des économies de santé publique substantielles. Pratiqué par les laboratoires spécialisés et des biologistes agréés en diagnostic génétique moléculaire prénatal, le génotypage RHD fœtal sur sang maternel est un test non invasif prescrit par les professionnels de santé (gynécologues obstétriciens et sages-femmes) aux patientes Rh-, possible dès la 11ème SA : il est désormais remboursé par la CNAM à 100%.

Premier test RHD non invasif
désormais remboursé par la CNAM

Rappel des faits : En l'absence de test de génotypage RHD fœtal, une prescription systématique d'injections d'immunoglobulines était établie pour chaque femme enceinte RhD-, quel que soit le statut du fœtus. Cette importante avancée médicale vise à détecter le gène RHD du fœtus au sein de l’ADN fœtal circulant dans le sang maternel, et ce grâce à une simple prise de sang veineux chez la femme enceinte RhD-. Son caractère non invasif, donc sans aucun risque pour le fœtus et la mère, permet sa généralisation à toutes les femmes enceintes RhD-. Il permet d'éviter des injections d'immunoglobulines Anti-D pour les 30 à 40% de femmes RhD- enceintes de foetus RhD- et de ne cibler l'immuno-prophylaxie Anti-D qu'aux seules femmes enceintes de fœtus RhD+. Recommandé par le Collège des Gynécologues Obstétriciens Français depuis 2006, et préconisé par la Haute Autorité de Santé depuis 2011, ce test est donc un vrai progrès pour les femmes enceintes Rh-. Attendue depuis 2011 et publiée au Journal Officiel du 22 juin 2017, la décision de la caisse nationale d’assurance maladie du remboursement de cet examen biologique permet en plus à toutes ces femmes enceintes Rh- de bénéficier de sa prise en charge. Ainsi prescrit systématiquement et remboursé, il permettra de :
• cibler la prophylaxie de l’incompatibilité fœto-maternelle Rhésus D aux seules grossesses à risque,
• adapter et alléger, quand c’est possible, les modalités de surveillance des grossesses des femmes Rhésus D négatif.

Test sanguin

Ce test innovant présente de tels bénéfices que son remboursement permet une meilleure prise en charge des patientes, plus pertinente, plus précoce, la mise en place de mesures préventives au meilleur moment, leur donnant les meilleures chances de vivre leur grossesse sereinement. En le prescrivant à toutes les femmes enceintes RhD-, on s’assure la prise en charge d’injections d’immunoglobulines ciblées, uniquement quand elles sont nécessaires, ce qui permet de répondre à une triple problématique :
• faire des économies de santé publique,
• faire des économies de stocks de ce produit d’origine humaine relativement complexes à constituer,
• éviter des injections qui ne sont pas totalement sans risque.